Une région très accessible

L’Alsace est une charmante région de l’est de la France bordée par le Rhin. Il s’agit de la plus petite des régions françaises (190km de long sur 50km de large), et Strasbourg y occupe une position relativement centrale.

Les terrains de stage ne sont donc jamais éloignés de plus d’1h30 de route de Strasbourg. De plus, la plupart des hôpitaux de périphérie sont bien desservis par le train: c’est l’une des rares régions où l’on n’est pas obligé de déménager pour faire ses stages en périphérie.

 

Strasbourg, ville la plus attractive de France selon le classement “Le Point”

Globalement, faire son internat en Alsace garantit une bonne qualité de vie, ainsi qu’une formation complète sur l’ensemble des spécialités médico-chirurgicales. Les loyers y sont abordables, les distances réduites, et la vie en dehors de l’hôpital très garnie.
Régime spécifique de l’Alsace-Moselle oblige, vous gagnez deux jours fériés supplémentaires par rapport au reste de la France, et l’Assurance Maladie rembourse vos frais médicaux à hauteur de 90%. 

S’il y avait des points négatifs concernant Strasbourg, on pourrait citer un climat pouvant passer du très froid hivernal à un été caniculaire, des pics de pollution atmosphérique en été, contrastant avec les dispositions écologiques innovantes prises par la ville, et une desserte aéroportuaire légère de l’aéroport de Strasbourg, obligeant souvent à partir de l’aéroport de Bâle-Mulhouse (1h50 en TER), Paris (1h45 en TGV) ou Francfort (2h30 en navette).

 

Les hôpitaux

L’Hôpital Civil (en centre ville) est l’hôpital historique de Strasbourg, dont l’édification remonte au moyen âge, et qui accueille depuis 2008 le NHC (Nouvel Hôpital Civil), avec une activité médico-chirurgicale variée, globalement centrée autour du système cardiovasculaire, mais aussi de la chirurgie générale et d’autres spécialités médicales.

 

L’Hôpital de Hautepierre, construit en 1979, accessible directement en tram ou vélo (12 min à partir du centre ville). Accueillant principalement les spécialités autour de la thématique “Tête et cou” ainsi que la pédiatrie, il s’agrandit pour accueillir Hautepierre 2, ouvert en 2019 qui regroupe toute les activités de chirurgie de l’appareil locomoteur et maxillofacial.

 

L’Institut Régional du Cancer, attenant à l’hôpital de Hautepierre, actuellement en cours d’emménagement (2019). Il regroupera des activités d’onco-hématologie des HUS et du Centre Paul Strauss ainsi que divers plateaux techniques associés (imagerie, radiothérapie…).

 

Centre Médico-Chirurgical et Obstétrique (CMCO) ouvert en 2011 à Schiltigheim, une commune avoisinante à Strasbourg, accessible en 20 min de tram à partir du centre ville, spécialisé dans la gynécologie.

 

L’Hôpital de la Robertsau, spécialisé dans la gériatrie, accessible à tram à partir du centre-ville en une vingtaine de minutes.

Le CHG de Colmar (Haut-Rhin) – Accessible en 30 min. Parmi les plus grands établissements publics non CHU de France. Hôpital de référence du Centre Alsace, l’établissement regroupe toutes les disciplines médicales, chirurgicales, obstétriques et psychiatriques d’un établissement de référence, y compris des spécialités rares (neurochirurgie, neuroradiologie par exemple).

 

Le Groupement Hospitalier Régional de Mulhouse – Sud Alsace (Haut-Rhin) – Accessible en 1h20. L’Hôpital Emile Muller (aussi appelé “Moenchsberg”) est avec l’hôpital du Hasenrain l’un des deux hôpitaux de référence proposant une offre de soins globale à la population. Ce site héberge la plupart des services de médecine et de chirurgie du GHRMSA, une unité de chirurgie ambulatoire, un hôpital mère-enfant. Il accueille par ailleurs le service des Urgences ainsi que la base hélicoptère du SAMU 68. C’est aussi le seul hôpital de la région où il existe un internat actif et vivant, bien que vieillot !

 

Le CH de Haguenau (Bas-Rhin), est accessible en 30 min de Strasbourg. Souvent surnommé “Le CHU de périphérie”, il est composé de plusieurs services de chirurgie (ophtalmologique, orthopédique, digestive, vasculaire) et de nombreux services de médecine (pédiatrie, néphrologue, gynécologie, anesthésie, réanimation, hépato-gastro-entérologie, médecine interne, addictologie etc.).

 

Le CH de Saverne (Bas-Rhin) – Accessible en 40 min de Strasbourg.

Choisir ses stages

 

Chaque semestre, les internes choisissent leur futur stage. Ces choix (environ 1 mois avant le début du semestre) ont lieu à la Cité Administrative à Strasbourg (centre-ville), pendant globalement une petite matinée par groupe de spécialité appelé.

 

Ces choix sont rapides car normalement, ils ont été planifiés en amont: chaque interne se renseigne auprès de ses collègues et de son coordonateur de spécialité pour savoir quel poste choisir au semestre suivant (en fonction de sa maquette, de ses envies, des choix prévus des autres internes de la spécialité plus anciens etc.).

 

Ces pré-choix sont enregistrés sur une plateforme en ligne (OPPI, https://ars-grand-est.prechoix.app ), où chaque interne renseigne d’abord son cursus actuel, puis enregistre le stage dans lequel il souhaite aller au prochain semestre. 

 

En fonction de ces pré-choix, les coordonnateurs de spécialités et la faculté, les représentants d’internes, les représentants d’hôpitaux et l’ARS négocient chaque semestre les ouvertures de postes qui seront proposées le jour des choix.

 

Afin de faciliter ces négociations, parfois difficiles, il est absolument impératif que tous les internes discutent en amont de leur maquette avec leur coordonnateurs et co-internes, et enregistrent sur la plateforme OPPI leurs voeux de stage en temps et en heure!

 

 

Cliquez sur la bannière pour accéder à la plateforme OPPI